Cameroun-Revue de la presse : Les titres de jeudi

Ce jeudi 7 février 2019 de nombreux journaux sont parus en kiosque au pays de Maurice Kamto.

A la une du quotidien le jour : Jeu trouble autour de la détention de Maurice Kamto.

Maurice le leader du MRC initiateur de la marche blanche reste toujours entre les mains de la justice camerounaise au moment où des voies s’élèvent pour demander sa libération. Maurice Kamto et ses partisans seront-ils libérer ? C’est la question qui taraude l’esprit de nombreux camerounais.

En grève de la faim… Alain Fogue se meurt.

Le secrétaire national au trésor du Mrc qui a opté pour la grève de la faim vient de passer 8 jours sans s’alimenter. Une pratique qui pourrait avoir des conséquences graves sur sa santé et laisser une tâche d’huile sur le régime de Yaoundé.

AVIS AUX MAIRES :Salaire contre obligation de résidence

C’est le titre qui barre la une du quotidien Mutations.

Monsieur les maires on n’espère que vous n’allez plus puiser dans le budget de la Commune. Désormais vous aurez un salaire à condition de résider dans votre commune. Le premier a en décidé ainsi. Pas question d’être maire d’une commune rurale et résider en ville comme le font de nombreux maires. Chers maires la récréation est terminée.

A la une du quotidien infoMatin: Incident diplomatique, Comment le Laakam a vendu Momo.

InfoMatin il fallait plutôt demander comment titré: Incident diplomatique : Comment Momo a vendu les Bamiléké

DÉSTABILISATION DU CAMEROUN : Le Mrc roule t-il pour les occidentaux ? C’est grande une du journal Afrique Performance.

Le Rdpc roule t-il pour les camerounais? C’est la question qui taraude mon esprit au regard des conditions de vies précaires de l’immense majorité des camerounais qui croupissent dans la misère pendant que les camerounais d’en haut détournent les deniers publics.

Cameroun-Guinee Équatoriale : Les affaires reprennent. C’est la grande une de Cameroun Business.

Reste à espérer que les camerounais ne soient plus refoulés du côté de Guinée Équatoriale “pays frère”

Facebook Comments



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *