Cameroun-Revue de la presse : Les titres de ce mardi 5 février

Ce mardi 5 février 2019, de nombreux tabloïds ont titré sur la brouille diplomatique entre le Cameroun et l’État d’Israël suite à la sortie médiatique du ministre délégué à la justice Me Jean De Dieu Momo sur le plateau d’actualité Hebdo à la Crtv. Voici donc les journaux disponibles en kiosque.

Déclarations : Momo s’offre en holocauste. C’est la grande Une du quotidien Mutations de ce mardi 5 février 2019.

Invité à la célèbre émission hebdomadaire Actualités Hebdo diffusé tous les dimanches sur les antennes de la Crtv Télé, l’avocat ”l’eau-l’eau” Jean De Dieu Momo actuel ministre délégué à la justice a commis un crime de lèse majesté. Dans son envolée verbale et fidèle à sa posture de nouveau “Sardinard” Il a commis la maladresse d’évoquer le génocide juif pour illustrer ses propos au sujet de l’actualité politique du Cameroun liée à la marche du Mrc. Et comme il fallait s’y attendre, l’ambassade d’Israël au Cameroun a pondu un communiqué pour condamner ces propos et exigé les excuses du gouvernement camerounais. Certains observateurs pensent que cette crise diplomatique pourrait provoquer le limogeage de Jean De Dieu de Momo dans les jours à venir. C’est sans doute cette logique que s’inscrit la grande une du quotidien Mutations : Momo s’offre en holocauste.

A la Une du quotidien le jour : Jean De Dieu Momo, L’interview de la honte.

Une véritable honte quand on sait que l’avocat originaire de la Menoua ne loupait plus aucune occasion pour pour tirer à boulet rouge sur les dirigeants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc) pour se faire remarquer par la ” force de l’expérience”. Le président du Paddec était à deux doigts de renier sa tribu Bamiléké. Devenu ministre délégué, il voulait suivre les pas de Tchirouma mais malheureusement pour lui, l’interview de la honte vient de le stopper nette il risque même son poste. Quand on crache en l’air, il faut bien s’attendre à recevoir la salive sur la tête.

Cameroun: Les riches font main basse sur la croissance. C’est le titre qui barre la grande Une du journal l’intégration.

Ah oui au pays des grandes opportunités les camerounais d’en haut s’accaparent de toutes opportunités pendant ce temps les populations croupissent dans la misère. Pour calmer leur velléité de révolte, Yaoundé capture parfois quelques uns qui très gourmands lorgnent le pouvoir. Et peuple apprend alors un nouveau mot: L’opération Épervier.

Maurice Kamto rebelle pour avoir organisé la marche blanche… Le leader du Mrc parviendra t-il a récupérer sa victoire qu’il dit avoir été volée ?

Facebook Comments



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *