Cameroun-Ligue 1: Voici les coulisses de la première journée

Le championnat de football professionnel de première division a franchi sa première borne le week-end dernier. Cette première journée a été émaillée par plusieurs incidents dans les différents stades du triangle national.

A Mélong: Richard Towa a déclaré que le stade municipal était à proscrire tandis-que le président sillonnait le camp tel un marabout.

Richard Towa le coach de Feutcheu football club de Bandjoun a donné un coup de gueule après le match de dimanche dernier à Mélong lors de la rencontre qui opposait ses poulains à Stade Renard (0-0). Pour cause le stade municipal de Mélong dans un piteux état n’a pas permis à ses poulains de dérouler leur tactique de jeu ballon au pied. D’après lui ce stade est à proscrire. Le président du club Joseph Feutcheu quand à lui était animé par la volonté de quitter la ville de Mélong avec une victoire. Pour cette raison, il a passé toute la durée du match à sillonner debout le camp adverse tel un marabout en mission.

A Bafoussam : Astres échappe de justesse au Forfait

La magie n’était pas avec les Astres de Douala. Cette équipe a logiquement perdu son match contre Fovu Football Club de Baham (3-1). Pour cause dans l’optique de disputer son match programmé dans la région de l’ouest, l’équipe des Astres a quitté sa base de Douala le jour du Match et après près de 5h de route, les brésiliens de Bependa sont arrivés au stade au moment où l’arbitre s’apprêtait à mettre le sifflet à la bouche pour constater leur absence synonyme de forfait. La magnanimité des officiels et celle des joueurs de Fovu a épargné le forfait au club de Douala. Le club ne s’entraine plus depuis un mois à cause d’un désaccord entre les dirigeants et les joueurs.

A Yaoundé : L’arbitrage a été contesté par As Fortuna

La première contestation des officiels s’est produit lors de la rencontre entre UMS -As Fortuna ( 1-1) au stade annexe N°1 de Yaoundé. Le centrale de la rencontre a été contesté par la formation d’as Fortuna à cause du penalty que l’officiel de la rencontre a accordé à UMS de Loum. Le président d’AS Fortuna a poussé un coup de gueule pendant le mi-temps menaçant de perturber la rencontre. Heureusement, tout est rencontré dans l’ordre et l’équipe d’As Fortuna a arraché le point du match nul avant le coup de sifflet final.

R. Djengoué.

Facebook Comments



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *