Cameroun-Ligue 1: Coton vs Avion les réactions

Le match en retard comptant pour la première journée de ligue 1 a opposé le mercredi 6 février de l’année courante au centenary stadium de Limbe la formation d’avion du Nkam champion en titre de la ligue 2 à Coton sport de Garoua champion en titre de la ligue 1. Au terme de cette rencontre qui s’est soldée sur le score nul (2-2), les coaches des équipes ont livré leur impression.

Ina Ngassa coach d’Avion du Nkam: “On ne va pas cracher sur ce point”

Ina Ngassa: S’il faut analyser le contenu de ce match, au vu du scénario de cette campagne, on pense qu’il y a un léger brin de déception qui nous anime. Mais en même temps on ne va pas cracher sur ce point. Ce fut un premier match très difficile, il fallait appréhender le début de compétition. C’est ce qu’on a fait et on n’espère que c’est de bon augure pour la suite.

On n’a vu Avion péché sur le plan offensif. Qu’est ce qui peut justifier cela?

I. Ngassa : On n’a pas forcément péché sur le plan offensif. Je pense que vu le contenu de la rencontre, on peut à chaud dire qu’on n’a commis d’énormes erreurs sur un plan de la concentration. Parce que voyez vous les deux buts que nous concédons sont simplement le fruit d’une déconcentration je veux dire quoi… maximale. Donc que ce sont les choses qu’on va corriger. Mais maintenant sur un plan offensif il est à noter qu’on s’est créé les occasions c’est une bonne chose. Donc on va continuer à travailler dans ce sens afin de pouvoir s’en procurer toujours et maintenant de les concrétiser à la fin.

Alors pour un baptême de feu en ligue 1, un point face à Coton c’est bon pour le morale?

I. Ngassa: Euh c’est bon pour le morale hein… Sans être prétentieux je pense que c’était un match entre champions. Nous sommes champions de la ligue 2 qui accédons en ligue 1 et on rencontre comme ça d’emblée le champion de la division. Donc il fallait prendre plaisir à jouer cette rencontre et je pense que c’est ce qu’on a fait.

Bertin Ebwelle coach de Coton Sport : Nous sommes venus pour prendre les trois points. Mais là on n’a aussi constaté qu’on n’était vraiment pas très frais pour essayer de donner de la voix. Mais néanmoins on peut rentrer avec un point. Parce que c’est un championnat. Il faut s’attendre à cela. Je crois que nous allons jouer notre rôle, les premiers rôles du championnat. A chaque sortie il faut essayer de trouver les 3 points. Aujourd’hui on ne les a pas mais c’est partie remise.

Alors pour une équipe qui revient d’une compétition africaine qu’est-ce qui peut justifier le faite qu’on n’ai quand même remarqué une certaine domination de l’équipe d’avion du Nkam ?

Coach Bertin Ebwelle: Oui c’est tout à fait normale. Dans un match il y a les temps forts et des temps faibles. Il faut aussi voir qu’il y a pratiquement six ou sept jours nous étions déjà ici à Limbe, rentrer jusqu’à Garoua et revenir quatre jours après. Je crois que quelque part on laisse les plumes. Je pense que tout ça sa va se réguler avec la nouvelle reprogrammation.

Propos décryptés par Rodrigue Djengoue.

Facebook Comments



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *